• .

Visite du Musée du Cristal de Baccarat


Fermé entre 12h00 et 14h00

Un espace d’exposition entièrement rénové au sein même du site de fabrication d’où le visiteur peut entendre le souffle ininterrompu des fours de la Halle situés juste en face.
Le nom de Baccarat, petite localité située au flanc des Vosges, se confond avec celui d’une production française des plus prestigieuses : le Baccarat.
Au XIIIème siècle, les productions verrières de Bohême envahissent l’Est de la France.
L’Evêque de Metz Louis de Montmorency-Laval demande au roi Louis XV l’autorisation de créer une verrerie, qui permettrait tant d’éviter les importations coûteuses, que de fournir du travail à la population et d’exploiter les ressources forestières locales. Lors du conseil du 16 octobre 1764, le souverain agrée la requête. La verrerie est fondée rive droite de la Meurthe en face du village de Baccarat. Antoine Renaut, son premier directeur, la baptisera verrerie saint-Anne.
Après la révolution et les guerres de l’Empire, elle connaît un nouvel essor grâce à un industriel du cristal, Aimé-Gabriel d’Artigues, qui la transforme en cristallerie en 1816.
Cédée en 1823, Baccarat devient en quelques années, la première cristallerie de France grâce à la volonté conjointe de trois hommes, dont Pierre-Antoine Godard-Desmarest. Ce dernier lance le mot d’ordre, qui, aujourd’hui encore, résume à lui seul l’exigence et l’ambition de la manufacture : la «perfection».
S’entourer des meilleurs verriers, souffleurs et tailleurs, innover au plan des techniques et savoir-faire de pointe, créer sans cesse de nouvelles formes, avec audace et virtuosité, privilégier la pureté et la beauté de la matière cristal ; telles sont les clés de la perfection chez Baccarat et de son succès.
//OK

Musées